En France, hommes et femmes politiques ont accepté dans leur ensemble la réalité des changements climatiques, du moins à l’échelon national. Pourtant, les actions ambitieuses pour lutter contre cette menace font défaut, souvent par relativisme de l’urgence.

Lire la suite sur Reporterre