L’étang de Thau. ©Vanina Delmas / Politis

L’huître est sensible à plusieurs facteurs liés au réchauffement. Certaines espèces vont certainement disparaître.

L’huître peuple les eaux bordant la France depuis des siècles : l’huître plate traversait la Gaule pour remplir les assiettes romaines dans l’Antiquité. Elle a donc vu et participé à l’évolution du littoral, que ce soit sur la côte Atlantique, en Normandie ou en Méditerranée. Mais, depuis le XXe siècle, les perturbations se succèdent. Dans les années 1970, l’huître portugaise – importée pour combler les manques en huîtres plates – succombe à un virus dont la cause reste inconnue. L’intervention humaine permet de continuer la culture ostréicole grâce à la creuse du Pacifique.

Lire la suite sur le site de Politis