Pourquoi un groupe de journalistes sur le climat ?

Parce que chacun·e est témoin, voire victime, des conséquences du dérèglement du climat ; Parce que notre rôle, en tant que journalistes, est de donner la parole à ces observateurs, de raconter ce dérèglement global à hauteur de femmes et d’hommes, tout en recueillant un maximum d’informations et de données scientifiques sur les conséquences du dérèglement ;Parce que l’idée d’un travail en commun s’est imposée, nous avons constitué un groupe de journalistes sur le climat.

L’impulsion est venue de l’association Notre affaire à tous, qui cherchait à documenter l’impact du réchauffement ici et maintenant, en vue de porter un recours contre l’État français pour inaction : c’est devenu « l’Affaire du siècle », dont la pétition a récolté 2,2 millions de signatures. L’État français doit faire face à un autre recours en justice, lancé par le maire de Grande-Synthe, Damien Carême. Et l’actualité s’accélère sur le front de l’urgence climatique. Le mouvement des jeunes s’est intensifié depuis février, culminant avec une grève mondiale le 15 mars. Le lendemain, des dizaines de milliers de personnes descendaient dans les rues pour la « marche du siècle ».

Pourquoi ce site ?

Le site jiec.fr est né pour prolonger notre travail d’information sur l’impact du dérèglement climatique, rendre visible notre travail collectif, archiver des ressources notamment scientifiques, et susciter de nouveaux témoignages. Nous tenons des conférences de rédaction communes, afin d’imaginer des sujet et des modes de traitement tenant compte des spécificités de chaque média, dans le respect et la confiance, et prenant en considération une réflexion juridique pionnière. L’objectif ? Des publications simultanées couvrant des domaines différents et liés par cette même problématique.

Vous trouverez aussi ces articles dans les pages web ou imprimées de Basta!, MediapartPolitis, la revue Projet et Reporterre :

Basta ! est un média indépendant en ligne, qui publie quotidiennement des enquêtes, reportages, entretiens, sur les questions sociales, environnementales, économiques et démocratiques. Nous souhaitons produire et diffuser une information d’intérêt général, accessible à toutes et tous, qui revient à ses fondamentaux : enquêter, décrypter, raconter et expliquer. Au Jiec, Basta! est représenté par Sophie Chapelle.

Mediapart est un journal d’information numérique, indépendant et participatif. Il est né de la volonté de quatre journalistes: François Bonnet, Gérard Desportes, Laurent Mauduit et Edwy Plenel. Les deux autres fondateurs sont Marie-Hélène Smiéjan et Godefroy Beauvallet. Au Jiec, Mediapart est représenté par Christophe Gueugneau et Jade Lindgaard.

Politis est un hebdomadaire généraliste, indépendant et engagé. Depuis plus de trente ans, il dénonce les injustices sociales, ouvre des pistes pour plus de solidarité et fait preuve d’une vigilance constante à l’égard des problématiques environnementales. Il est le premier hebdomadaire à avoir créé une rubrique écologie. Au Jiec, Politis est représenté par Ingrid Merckx, en charge du service Société et collaboratrice Culture, et par Vanina Delmas, en charge de la rubrique Ecologie.

Au croisement du monde de la recherche et des associations de terrain, la Revue Projet met en débat des questions politiques et sociales : le sort des plus fragiles, l’avenir de la planète, la vitalité démocratique, les équilibres économiques et sociaux… La Revue Projet est publiée par le Centre de recherche et d’action sociales (Ceras). Au Jiec, elle est représentée par Aurore Chaillou, rédactrice en chef adjointe de la revue.

Reporterre, le « quotidien de l’écologie », est un journal indépendant, sans publicité et en accès libre. Reporterre propose des informations sur l’écologie dans toutes ses dimensions, ainsi qu’un espace de tribunes pour réfléchir et débattre. Dans toutes ses dimensions signifie que pour Reporterre, l’écologie est politique et sociale : elle engage le destin commun.

Nos partenaires

Ce groupe n’aurait jamais existé sans l’impulsion de Notre affaire à tous : L’association s’est constituée à l’été 2015 pour protéger le vivant, les communs naturels et le climat et défendre l’intérêt général face à ceux qui détruisent notre planète, via l’utilisation du droit. Elle oeuvre à l’instauration de la justice climatique, en cherchant à établir par la jurisprudence, les outils juridiques, et la mobilisation citoyenne, une responsabilité de l’humain vis-à-vis de l’environnement !

Vous pouvez nous écrire à contact@jiec.fr