Les communautés fuient les îles du Panama menacées d'inondations en raison du changement climatique

Les communautés fuient les îles du Panama menacées d’inondations en raison du changement climatique

Cartí Sugdupu est l’une des îles occupées par la région indigène de Guna Yala au Panama, le long de l’archipel des San Blas. Depuis des générations, ses habitants survivent grâce à la pêche, au tourisme et à la production de manioc et de banane. Mais face à la montée imminente du niveau de la mer, les habitants ont fui, déplacés par le changement climatique.

Les conditions sur l’île sont précaires, avec un manque de services publics et une surpopulation puisque plus d’un millier de personnes sont concentrées sur une zone de la taille de cinq terrains de football. Les 49 îles habitées de l’archipel ne se situent qu’entre 50 cm et un mètre d’altitude.

Le gouvernement estime que Cartí Sugdupu sera engloutie par la mer vers 2050. Depuis une décennie, ils travaillent avec les habitants pour déplacer la communauté vers une nouvelle section du continent, à 15 minutes en bateau de la ville actuelle.

Dans leur nouvelle maison, chaque famille disposera d’un terrain de 300 m2, avec une maison de 49 m2 avec deux chambres, salle de bain, salle à manger et cuisine, ainsi que de l’eau potable et de l’électricité. Les futurs habitants veulent le nommer Isber Yala, ou Néflier.

Rejoignez Jiec pour suivre toute l’actualité et lire sans limites.

A lire également