Combien coute une eolienne ?

Le vent, une source d’énergie abordable et durable

Le chant des turbines fendent le silence des plaines, leurs pales en plastique renforcé tranchent dans le ciel, tournoyant à la faveur des vents. Ces géants, ces moulins modernes, sont des symboles saisissants de notre lutte contre le changement climatique, notre expédition incessante vers une énergie propre et durable. Pourtant, une question virevolte dans l’esprit de quiconque ayant été hypnotisé par ce ballet aérien : combien donc coûte une éolienne ?

Des turbines de différentes tailles et coûts

Comme souvent dans le monde de l’énergie, la réponse dépend de nombreux facteurs. La taille, le type, la capacité, la localisation et même la hauteur de la turbine ont tous une incidence sur son coût final.

La première catégorie comprend les turbines à petite échelle, souvent utilisées pour alimenter une seule maison ou une petite entreprise. Elles peuvent coûter entre 9 000 et 13 000 euros par kilowatt, selon l’Agence internationale de l’énergie. Donc, si vous vouliez installer une éolienne de 5 kW chez vous pour couvrir l’ensemble de vos besoins énergétiques, cela pourrait vous coûter entre 45 000 et 65 000 euros.

Le prix du vent à grande échelle

Les turbines à grande échelle, quant à elles, sont celles que vous apercevrez, comme des sentinelles silencieuses, sur de vallonnées collines ou en mer. Ces installations massives peuvent générer entre 2 et 8 MW d’électricité chacune. Le coût spécifique varie en fonction de la localisation et des spécificités d’installation, mais selon un rapport 2020 publié par l’Agence internationale de l’énergie renouvelable, le coût moyen d’une telle éolienne en mer est de 3,4 millions d’euros par MW. Pour une éolienne de 3 MW, c’est une somme d’à peu près 10,2 millions d’euros.

Les facteurs cachés du coût de l’éolien

Néanmoins, se fier uniquement au prix d’une éolienne serait réducteur. Des coûts indirects sont souvent liés à l’installation d’éoliennes, tels que la connexion au réseau électrique, l’administration, les études d’impact environnemental et les assurances. Si l’on inclut ces facteurs, le coût total d’une éolienne pourrait augmenter de 25% environ.

Le coût à long terme

Mais faut-il se décourager face à ces chiffres ? Absolument pas ! L’éolien est une énergie à long terme. Une fois les coûts initiaux absorbés, le coût de fonctionnement d’une éolienne ne représente plus que 1 à 5% du coût initial par an. En outre, la durée de vie d’une éolienne est d’environ 20 à 25 ans, et une grande partie des composantes sont recyclables.

Vers une baisse des coûts ?

Et ce n’est pas tout. Le coût de l’énergie éolienne a considérablement diminué ces dernières années, en raison des avancées technologiques, de la concurrence sur le marché et de l’effet de l’échelle. Selon une étude récente du Conseil global pour l’énergie éolienne, le coût de l’énergie éolienne pourrait encore baisser de 24% d’ici 2030.

Alors, combien coûte une éolienne ? Un chiffre précis serait trompeur, tant sont nombreux les facteurs qui impliquent une variation du coût. Mais regardons au-delà de ces chiffres. Voyager à la faveur du vent n’a jamais été gratuit, mais c’est certainement une voie qui nous emmène vers un futur plus durable.

A lire également