EL PAÍS

Contre l’agenda vert

Je vois avec effroi la montée de discours contraires à l’agenda vert et son influence sur certains groupes. Cela génère chez moi une énorme frustration de savoir que la majorité des Espagnols reconnaissent le changement climatique comme un grand risque et que nous soutenons une plus grande action publique pour y faire face. Surtout, cela me perturbe de voir le succès de la campagne de discrédit contre l’agenda vert en utilisant comme prétexte son impact social. Surtout lorsque les initiatives visant à atténuer cet impact et à promouvoir une transition juste ont été rejetées par les mêmes partis qui utilisent désormais ce prétexte pour mettre fin aux politiques vertes. Je pense qu’ils nous trompent et utilisent l’agenda vert comme cheval de Troie pour consolider leur présence dans les institutions, et l’électorat ne semble pas s’en rendre compte.

Mauro García Ferrandiz. Alicante

Intentions

L'Unité centrale opérationnelle de la Garde civile ne voit aucune preuve de crime dans le cas de Begoña Gómez, épouse de Pedro Sánchez. Un juge admet néanmoins avoir traité la plainte du syndicat d'extrême droite Mains Propres sur la seule base de coupures de presse. Le parquet demande le classement de l'affaire, mais il est décidé de la poursuivre. Puis, quelques jours avant les élections, le même juge annonce qu'il convoque Gómez. Cela semble être une manœuvre grossière. Et cela rappelle étrangement ce qui s'est passé dans la Communauté valencienne avec Mónica Oltra, dont le dossier a été déposé après les élections parce qu'il n'y a pas eu de crime et que rien ne s'est passé. Eh bien, oui, ce qui était prévu s’est produit : le gouvernement a changé.

Alonso Ortega Ferez. Mislata (Valence)

Il y a un manque d'auteurs féminins

Cela me peine de savoir qu'il existe des régions dans lesquelles il n'y a toujours pas un seul auteur à lire et à étudier pour les examens d'entrée à l'Université de Langue et Littérature espagnoles. Castille-La Manche fait partie de ces régions. Neuf auteurs, tous des hommes, toujours des hommes, ont été choisis d'aussi loin que je me souvienne. Il existe de merveilleux livres écrits par Francisca Aguirre, Carmen Laforet, Gloria Fuertes, Irene Vallejo, Rosa Chacel, Clara Janés, Josefina Aldecoa, María Zambrano, Teresa León… et aucun ne figure parmi les propositions.

Nativité Lara-Cepeda. Tomelloso (Ciudad Real)

L'exorcisme du chapelet politisé

Même si aucun inconvénient n'est détecté en raison des dates et du lieu choisis, la décision judiciaire qui soutient la prière du chapelet en pleine voie publique pour conjurer une loi votée par le Parlement est véritablement frappante dans un État non confessionnel, où elle ne devrait pas être utilisé dans les forums publics pour exorciser un désaccord politique. Je me souviens des gens agenouillés devant le cinéma Palafox lors de l'avant-première de mais c'était une autre époque que je ne pensais pas revivre. Le chaos de la confrontation caïnite ne semble pas résolu.

Roberto R. Aramayo. Hendaye (France)

A lire également