EL PAÍS

Comment construire un Mexique plus renouvelable en 2024

Outre l’engagement actuel en faveur de la décarbonisation mondiale, le potentiel énergétique élevé du Mexique dans le domaine des énergies renouvelables se traduirait par un niveau élevé d’employabilité, une plus grande concurrence industrielle, ainsi qu’une sécurité et une efficacité électriques plus solides, parmi de nombreux autres avantages associés.

85 % du territoire mexicain est situé dans ce qu’on appelle la ceinture solaire, entre le tropique du Capricorne et le tropique du Cancer, ce qui se traduit par 5 kilowatts (KWH) par mètre carré et par jour. Cela signifie un rayonnement solaire garanti, ainsi que des zones soumises à des vents intenses et constants. Ces deux conditions sont favorables à la mise en œuvre de solutions énergétiques propres et renouvelables.

Ce panorama se heurte à une forte demande d’énergie, qui croît à un rythme estimé de 3 % par an. À ce besoin de plus d’électricité s’ajoutent les objectifs mondiaux de décarbonation et de responsabilité sociale.

Selon l’étude Renewable Energy Prospects 2018-2032le ministère mexicain de l’Énergie propose un scénario de capacité renouvelable installable allant jusqu’à 32 307 GW – dont 31 144 GW d’énergie solaire – et un potentiel de production allant jusqu’à 67 891 324 GHW/a.

Un solide portefeuille de projets renouvelables

Dans ce contexte, l’un des éléments clés pour avancer vers la transition énergétique du Mexique sont les projets renouvelables et la manière dont ils sont constitués à travers un portefeuille solide, basé sur leur viabilité et leur efficacité. Un portefeuille de projets est un regroupement d’opportunités commerciales qui peuvent être développées à court ou moyen terme, explique Alfonso Campos, directeur de l’équipe de développement renouvelable chez Iberdrola México.

Le responsable précise qu’Iberdrola México a actuellement plus de 35 projets en portefeuille, qui totalisent une capacité de 9 000 mégawatts (MW) et sont répartis dans 14 États du pays.

Iberdrola Mexique

La possibilité d’un Mexique plus propre et plus économe en énergie représente non seulement un avenir plus sûr et plus harmonieux pour ses habitants, mais aussi la voie vers une économie beaucoup plus dynamique et renforcée face aux défis du monde contemporain. Cela peut se refléter dans des aspects tels que la création de nouveaux emplois qui, selon les chiffres récents d’America Clean Power (ACP), ils ont atteint 30 000 postes dans des pays comme les États-Unis et 13,7 millions en 2022 dans le monde, soit presque le double par rapport à l’année ancien.

Cela coïncide avec la vision d’Enrique Alba, PDG d’Iberdrola México : « Au Mexique, nous voulons jouer un rôle de premier plan dans la transition énergétique et nous voulons profiter des excellentes ressources solaires et éoliennes du pays pour produire une énergie propre, bon marché et fiable. . Une énergie qui génère à la fois un tissu industriel local et des emplois de qualité qui nous permettent d’atteindre l’indépendance énergétique, car actuellement le pays dépend des combustibles fossiles, comme le gaz nord-américain, pour produire de l’électricité », a déclaré le responsable lors de la dernière édition du Sommet Numérique de l’entreprise énergétique.

Le PDG d’Iberdrola México a également souligné que les tendances comme celles actuelles présentent une opportunité unique, qui ne se produit qu’une fois par siècle : « Le Mexique doit en profiter pour devenir un pays leader au niveau mondial. Nous sommes tous conscients qu’il faut davantage d’énergie propre pour profiter pleinement de la ».

« Et c’est là qu’Iberdrola México veut participer, aider, soutenir et veut, comme toujours, démontrer son engagement envers le pays. « Nous disposons des capacités technologiques, de l’expérience mondiale et de l’équipe locale pour être un agent important en apportant davantage d’énergie propre au pays afin de pouvoir en profiter », a-t-il déclaré.

Actuellement, le Mexique a parmi ses principaux engagements au niveau mondial de garantir que cette année, 35 % de la production d’électricité provienne de technologies propres.

Mexique Iberdrola
Iberdrola Mexique

Pour sa part, Alfonso Campos souligne que pour participer à la transition énergétique du Mexique, l’entreprise a conçu une nouvelle méthodologie qui permet d’avancer de manière beaucoup plus accélérée et précise dans la création d’opportunités commerciales, basée sur trois grandes étapes de développement. : prospection , origination et portefeuille.

« Nous travaillons localement dès les premières phases pour analyser l’impact social ou environnemental que pourrait avoir le projet car, au-delà de leur activité principale, ils doivent ajouter de la valeur à la communauté dans laquelle ils sont intégrés », souligne Campos.

Après une année 2023 pleine de changements importants et profonds dans l’entreprise, Enrique Alba dresse des perspectives encourageantes pour 2024 au profit de l’ensemble de la société et, surtout, de l’environnement : « Notre objectif est de réinvestir l’argent obtenu de la vente de l’entreprise. plantes dans de nouvelles centrales renouvelables. C’est l’objectif principal de notre portefeuille et du nouveau cycle d’investissement de l’entreprise.

A lire également