Emissioni trasporto pesante: ok a target -90% entro il 2040

ok à l’objectif -90% d’ici 2040

En 2027, l’exécutif européen évaluera l’impact des nouvelles règles et pourrait apporter des modifications

(Rinnovabili.it) – En 2040, presque tous les camions, bus et véhicules professionnels tels que ceux utilisés pour la collecte des déchets vendus en Europe seront zéro émission. C’est le panorama qui s’ouvre après l’accord trouvé hier par le Parlement européen et le Conseil sur les émissions des transports lourds, qui génère 25 % des émissions de l’UE provenant du secteur des transports. Les nouvelles règles fixent une réduction des émissions de 90 % d’ici 2040, avec une série d’objectifs intermédiaires.

Nouvelles limites sur les émissions des transports lourds

Pour les camions de plus de 7,5 tonnes et les bus, les objectifs restent ceux proposés par la Commission. D’ici 2030les émissions des transports lourds devront diminuer 45%, d’ici 2035 de 65%jusqu’à -90% en 2040. Des objectifs qui s’ajoutent à celui, déjà en vigueur, de -15% d’ici 2025.

À partir de 2035, ces mêmes objectifs devront également être respectés par d’autres types de véhicules lourds, comme les véhicules de collecte des déchets, bétonnières, camions bennes. Un changement favorable, introduit lors des négociations entre les deux colégislateurs de l’UE, qui augmente de 7 % la part du transport lourd soumis aux nouvelles limites.

Toutefois, les véhicules mis sur le marché par les petits producteurs, les véhicules utilisés pour l’exploitation minière, la gestion forestière et l’agriculture sont exclus de cette norme d’émission. De même qu’il existe une exonération pour les moyens des forces armées, des pompiers, de la protection civile, des forces de police et des soins de santé.

Des objectifs encore plus ambitieux pour flottes de bus urbains. Pour ces véhicules, la réduction des émissions doit atteindre 90 % d’ici 2030, et 5 ans plus tard atteindre 100 %. Les bus interurbains ne font pas partie de cette catégorie, mais sont soumis aux mêmes règles que le reste du transport lourd.

D’ici 2027, la Commission européenne fera un révision de la politique relative aux émissions des transports lourds et son impact à ce jour. L’objectif est d’évaluer l’inclusion des petits camions dans le régime, mais aussi de développer une méthodologie pour classer séparément les véhicules lourds qui fonctionnent exclusivement avec des carburants neutres en CO2.

« L’UE indique clairement aux constructeurs de camions quand presque tous leurs véhicules devront être à zéro émission », commentaire Fedor Unterlohner of Transport & Environment, l’ONG paneuropéenne qui suit la transition dans le secteur de la mobilité. « Les constructeurs européens ont désormais une trajectoire claire pour augmenter la production de systèmes électriques et à hydrogène et être prêts à relever le défi de Tesla et de leurs concurrents chinois ».

A lire également