Morti per il caldo estremo: già 15mila in Europa nel 2022

en 2022, il y en avait 70 mille

Les décès recalculés dus à la chaleur extrême en Europe sont 10 % plus élevés

(Rinnovabili.it) – Il y a plus de 70 000 décès dus à la chaleur extrême en Europe à l’été 2022. Plus de 7 000 de plus que prévu. Pour refaire les calculs, publié dans la revue The Lancet, c’est la même équipe qui donnait le premier chiffre en juillet dernier. La différence dépend de la méthode utilisée : en fonction du des données quotidiennes sur les décès au lieu des données hebdomadairesles chercheurs ont obtenu une image plus granulaire et précise.

Une nouvelle méthode pour calculer les décès dus à la chaleur extrême en Europe

Photographie basée sur des données globales de températures quotidiennes et de mortalité de 147 régions contiguës dans 16 pays européens, représentant la population totale de plus de 400 millions de personnes. En comparant les résultats obtenus pour la mortalité due au froid et à la chaleur extrêmes avec les deux différents modèles, l’étude établit que utiliser des données hebdomadaires sur les décès conduit à sous-estimer leur ampleur de 8,56% pour les décès liés aux basses températures et jusqu’à 21,56% pour les décès liés aux canicules.

Des écarts qui se réduisent cependant lors des épisodes extrêmes, même s’ils restent significatifs. « Il est important de noter que les différences étaient très faibles pendant les périodes de froid et de chaleur extrêmes, comme l’été 2003, lorsque la sous-estimation des données hebdomadaires par le modèle n’était que de 4,62 %. »explique Joan Ballester Claramuntparmi les auteurs de la recherche.

Pour l’été 2022, la différence entre les deux modèles a conduit à une sous-déclaration des décès de plus de 10 %. Les nouvelles estimations des décès dus à la chaleur extrême en Europe portent donc le total pour les mois d’été de l’année dernière à une moyenne de 70 066 décèsavec une fourchette allant de 42,283 à 98,955.

L’étude précédente attribuait le plus grand nombre de décès en Europe à l’Italie, avec 18 010 décès liés à la chaleur, soit environ 30 % du total du continent. Plus que l’Espagne, qui a atteint 11.300, et l’Allemagne, avec 8.100. L’Italie a également excellé en termes de taux de décès par million d’habitants avec 295 décès, devant la Grèce (280), l’Espagne (237) et le Portugal (211).

A lire également