La fibre de bois compressée : l’allié d’une isolation écologique et efficace

La fibre de bois compressée : l’allié d’une isolation écologique et efficace

Face au défi climatique, le secteur du bâtiment, responsable de 30% des émissions de gaz à effet de serre en France selon le GIEC, doit évoluer. Les matériaux isolants naturels, et en particulier la fibre de bois compressée, offrent une réponse écologique efficace.

La fibre de bois : un matériau isolant doublement écologique

Un matériau isolant produit écologiquement

Contrairement aux isolants synthétiques énergivores et dérivés de ressources polluantes, la fibre de bois compressée est issue d’une matière première renouvelable qui capte le CO2 durant sa croissance. Sa transformation consomme moins d’énergie, lui conférant un bilan carbone positif : c’est un puits de carbone.

Un isolant économisant l’énergie en hiver ET en été

La densité accrue de la fibre de bois compressée lui permet un déphasage thermique supérieur, retardant l’impact des variations extérieures de température sur l’intérieur. Cela assure un confort thermique notable, particulièrement en été, et s’avère essentiel dans le contexte du réchauffement climatique.

Défis à relever

Bien que ces matériaux soient hygroscopiques, permettant un passage efficace de la vapeur d’eau, ils peuvent être vulnérables à l’accumulation d’humidité et à l’eau liquide. Ce phénomène risque d’entraîner des problèmes de moisissures et de dégradation structurelle.

Pour pallier ce problème, l’intégration d’un système pare-vapeur est cruciale. Une fois installé correctement, ce système assure une protection robuste contre l’humidité, prolongeant ainsi la durée de vie de l’isolant naturel au-delà de celle des isolants traditionnels.

La disponibilité des ressources pour ces matériaux naturels représente un frein. Les filières pourront-elles s’adapter ?

Enfin, un majeur réside dans la formation des professionnels. Les artisans et architectes sont souvent formés avec des matériaux d’isolation conventionnels et peuvent manquer d’expertise en éco-conception et en construction bioclimatique.

Ces propriétés de la fibre de bois compressée sont partagées par les autres matériaux isolants biosourcés, comme la laine de bois (plus souple), la ouate de cellulose ou bien les fibres textiles recyclées.

  • La laine de bois est composée de fibres de bois rassemblées dans des panneaux souples. Sa production est similaire à celle de la fibre de bois (il s’agit des mêmes filières), mais le fait qu’elle soit souple et contienne beaucoup d’air la rendent plus adéquate comme isolant entre chevrons, par exemple. Il n’est pas possible de placer de l’enduit directement dessus.
  • La ouate de cellulose est le résultat du retraitement de journaux usagés. Elle est utilisée en flocons pour isoler les combles ou les sols, entre lambourdes.
  • Les fibres de textiles recyclés sont utilisées en panneaux souples, comme la laine de bois, ou en flocons, comme la ouate de cellulose.

La particularité de la fibre de bois compressée est qu’elle est très dense et peut être hydrophobe.

Comment utiliser la fibre de bois compressée ?

Le panneau isolant en fibre de bois peut être utilisé dans plusieurs contextes.

  • Protection extérieure des murs contre la pluie et les intempéries. Ces panneaux servent de barrière hydrophobe tout en permettant à la structure de respirer, réduisant ainsi les risques de condensation et de moisissure.
  • Isolation des Murs à Ossature Bois. Les panneaux peuvent s’intégrer entre les montants en bois pour améliorer l’isolation thermique et la résistance au feu.
  • Sous la toiture, des panneaux de fibre de bois compressée peuvent se placer pour ajouter une masse supplémentaire qui améliore l’isolation acoustique contre les bruits extérieurs, comme la pluie ou la grêle.
  • Appliquée sous les dalles de béton, en particulier dans les constructions à faible consommation énergétique, la fibre de bois agit comme une couche isolante, empêchant les pertes de chaleur par le sol et améliorant le confort général du bâtiment.

A lire également